lundi 14 octobre 2013

Barcelone commémore les noms des familles expulsées par les Espagnols en 1714




L’artiste Frederic Perers a accroché aux balcons qui entourent le Marché du Born de Barcelone les noms des familles expulsées par les forces d’occupation espagnols en 1714. Il y a trois-cents ans, les armées françaises et espagnoles mirent à feu et à sang la capitale catalane. La ville avait résisté à l’un des sièges plus long de l’histoire moderne d’Europe avec seulement des forces civiles. En plus des assassinats et expropriations, on expulsa les familles qui avaient organisé la résistance catalane. 


Parmi les autres actes de répression de l’année 1714, un millier de maisons furent rasées, faisant disparaître ainsi 17% de la superficie bâties de la Barcelone de l’époque. On obligea les propriétaires à démolir leurs propres immeubles et cinq milles habitants furent expulsés. Une grande partie de la résistance catalan partit se réfugier en Autriche.


L’hommage, qui a compté sur l’aide bénévole des riverains du quartier, sera exposé jusqu’après la Diada [fête nationale catalane], c’est-à-dire le 11 septembre. Les balcons des appartements qui entourent le marché du Born seront ornés de soixante-dix toiles portant les noms de ces familles, créant une grande mosaïque verticale qui occupera plusieurs façades. Séparés seulement par le temps, Perers a demandé aux habitants du quartier de se solidariser symboliquement avec ceux qui vécurent la défaite de la ville, en un souvenir austère, serein et silencieux, sans messages ni consignes. Le projet en appelait aux habitants actuels dans le but de redonner au quartier de la Ribera les noms des familles expulsées et les exposer publiquement aux balcons.

0 comentaris:

Enregistrer un commentaire